Rejoignez-nous dans un monde purement magique...
 
AccueilRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un bon professeur est toujours ponctuel. Faux !

Aller en bas 
AuteurMessage
Hope Levinson
Première Année
Première Année
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Un bon professeur est toujours ponctuel. Faux !    Mer 7 Mar - 13:03

Les rumeurs étaient quelque chose de très courant à Poudlard. Cette institution magique était peuplée d'enfants, d'adolescents et de jeunes adultes en tous genres, tous différents, tous uniques, qui parfois ne s'entendaient pas très bien avec leur voisin. Des rivalités et des jalousies les liaient pour la plupart, puisque - et nous serons d'accord sur cela - les amitiés étaient tout de même plus rares. Une personne normale ne peut avoir des rapports amicaux avec plus de la moitié de la population de ce château, car c'est humainement impossible. Et certains élèves sont de vrais petits démons, et leurs ennemis le savent mieux que quiconque. De même, les cours, pour eux, étaient terriblement ennuyant. C'était répétitif à leurs yeux. Et l'ennuis est une chose très néfaste. De nouveau, les élèves eux-même le savent mieux que quiconque. Ces personnes avaient besoin de divertissements. Oh bien sûr, il y a le Quidditch, mais ce n'est ni chaque jours, ni entre deux cours. Il fallait quelques petites choses pour agrémenter leurs instants perdus de joie. Dès lors, les rumeurs pullulent à Poudlard. Tout simplement parce que les élèves sont ainsi, ils ont besoin d'amusements, de réjouissances, de plaisirs... diaboliques. Aussi, il était impossible de garder un secret, dans cette école.

Alors, absolument tous les élèves connaissaient cette information top-secrète, à ne dévoiler sous aucuns prétextes : il y avait un nouveau professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Ce n'était pas si étonnant qu'ils changent, mis à part que ce changement se faisait en court d'année. En plein milieu, pour être exact. Et le remplacement fut trouvé très vite, par ailleurs. Ce qui est très rare. Un homme. Très jeune. Et, bien sûr, toutes les filles en mal d'amour disaient qu'il était si beau ! si grand ! si fort ! si mystérieux ! tout en s'imaginant avoir un homme tel que lui en petit-ami. Hope avait faillit vomir en entendant cette Serpentard crier ça en plein couloir et s'était retenue à grande peine de lui demander ce qu'elle fichait dans cette maison dont elle est indigne. La Serdaigle était certes taciturne, mais pas sourde. Bien évidemment, elle était au courant de tous les potins concernant ce cher professeur. Des élèves, d'autres années, avaient déjà eu cours avec lui. Et ces mêmes rumeurs disaient qu'il était un peu déjanté mais "trop cool". Son informateur : un Gryffondor qui sortait des toilettes. Malheureusement, elle n'avait pu tirer le nom de ce professeur. Il lui semblait l'avoir entendu mais si indistinctement qu'elle ne put le retranscrire. Son informateur : un Poufsouffle la bouche pleine. Bien sûr, Hope avait d'ors et déjà envoyé une lettre à son cher frère pour le mettre au courant de ce changement, et avait hâte de connaître son nom, pour demander de plus amples indications sur son parcours à son cher père. Oui, elle était de nature curieuse, et ?

La Levinson avait hâte d'avoir ce premier cours de DCFM. Et il avait lieu en début d'après-midi, juste après le repas du midi. Tout d'abord pour savoir son nom, ensuite s'il est vraiment "trop cool", puis s'il est vraiment "si beau ! si grand ! si fort ! si mystérieux !". Elle ne put s'empêcher de grimacer en repensant à cette pimbêche, tandis qu'elle se dirigeait vers la salle de classe, le ventre léger. Elle n'avait pas énormément mangé, n'ayant pas très faim. Il y avait des jours, ainsi, où elle perdait le moral en regardant son uniforme bleu et bronze. Alors oui, c'était un peu vrai qu'elle tentait de se changer les idées en songeant à ce professeur tout nouveau. Elle était vraiment curieuse de savoir si c'était un autre bon à rien ou un autre enseignant nul en pédagogie. C'est pourquoi elle se dirigea vers la salle de cours un peu en avance.

Lorsque Hope eut atteint cette salle, il n'y avait ni professeur et que deux autres élèves. L'avantage, au moins, c'était qu'elle pouvait choisir sa place librement. Elle opta donc pour le premier rang, tout à droite : là où elle aurait la paix et la tranquillité. Tous les idiots allaient derrière, et elle n'aimait pas être face au professeur au centre, même en potions. Quelques élèves arrivèrent et s'installèrent tout au fond. Et toujours pas de trace du professeur. L'élève sortait ses affaires sans aucune précipitation, notamment sa plume et sa baguette, ainsi que le livre demandé. Profitant du temps d'attente, elle cisailla avec sa baguette le bout de sa plume, pour une écriture bien plus fine et soignée. Ce petit sort est des plus pratiques, pensa-t-elle. Efficace, net, et précis. Sans aucun risque qu'elle ne se blesse, sauf si elle rate sa cible, mais il y a très peu de chance que son bras fasse une erreur de 90°. Relevant la tête, elle vit que la salle se remplissait doucement, indiquant qu'il serait bientôt l'heure. Mais le professeur n'était toujours pas là. Ce n'était pas des plus importants, il existait des personnes extrêmement ponctuelles au point d'arriver à peine 1 seconde avant l'heure échéante. En général, leur devise était "avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure c'est plus l'heure", qui prenait tout son sens. Tant pis. Hope savait être patiente, de toute façon. Ce n'était que l'affaire de 5 petites minutes, à peine.

Une Serdaigle aux cheveux bruns, courts, vint demander si elle pouvait s'installer à côté de la Levinson. Cette dernière l'observa de son éternel regard impassible mais scrutateur, voir inquisiteur. La gamine était une simple sorcière. Ni née-moldue, ni sang-mêlée (fort heureusement!), mais pas totalement Sang-Pur. Une sorcière basique, sans grand intérêt et, pour le peu que Hope avait vu, relativement calme. Aussi lui répondit-elle par l'affirmative d'un ton poli mais restant néanmoins froid, habitude oblige.
"Oui, bien sûr."

Elle eut presque envie de sourire narquoisement en voyant l'air soulagé de l'autre. Apparemment, elle s'attendait à être renvoyée d'un ton sec et une bonne menace ou insulte. Décidément, les autres 1ère années étaient tous des peureux. D'ailleurs, ils étaient tous là. Alors, bientôt... La sonnerie retentit. D'instinct, les élèves se turent. Mais rien ne vint. Pas de professeur en vue. Hope fronça les sourcils, trouvant cela fort étrange. C'était le silence, et les élèves se regardaient bizarrement. Un d'entre eux brisa le silence en demandant s'ils n'étaient pas en avance. La jeune sorcière à la voix douce roula des yeux face à cette question stupide. A première vue, la ponctualité ne connait pas ce nouveau professeur. Et après il osera réprimander les élèves en retard ? Déjà la Levinson songeait à faire exprès d'arriver en retard au deuxième cours de DCFM avec lui pour le provoquer. Mais ce ne serait pas raisonnable. Elle haussa un sourcil en voyant sa voisine sortir un parchemin et commencer à le plier. Hé bien, au moins en voilà une qui s'occupe.

Les minutes commencèrent à défiler, sans aucun professeur en vue. Bien entendu, des élèves s'enthousiasmaient sur le fait qu'ils perdaient du temps de cours. Inévitable. Hope, elle, était profondément agacée. Cet homme savait se faire attendre. Or, la jeune fille aux cheveux noirs n'est pas du genre à attendre quelqu'un en retard. Bien sûr, il s'agissait de ses cours, aussi se força-t-elle à rester calme. Son regard se porta sur la feuille pliée, pour s'occuper. A force, elle prit la forme d'un oiseau. Il était plutôt bien fais. L'autre Serdaigle posa l'origami sur le coin de sa table et se redressa en parcourant du regard la salle. Sa voisine en fit de même. La patience est une vertu, se disait-elle pour s'encourager. Néanmoins, elle ne put s'empêcher de soupirer, légèrement énervée. Les 10 minutes approchaient et il n'était toujours pas là. Ce professeur se fichait donc de ses élèves, ou quoi ? Elle comprenait soudainement pourquoi il était "trop cool" : il les laissait à rien faire, comme une pause du midi prolongée. Sauf qu'ils étaient ici pour travailler, à la base ! Dire que Dumbledore payait ses enseignants pour ne rien faire. C'était rageant. Et Hope n'aimait pas rester là à rien faire, alors qu'il y avait tant à faire.

Sa voisine avait fait un deuxième oiseau, mais ne voulait apparemment pas les faire voler. A quoi bon les plier s'ils ne servaient à rien ? A moins que... Autant en avoir le cœur net.
"Pourquoi les pliez-vous si vous ne les faîtes pas voler ?"
La Serdaigle sursauta et regarda l'autre avec d'énormes yeux ronds. Hope leva un sourcil interrogateur, attendant sa réponse.
"Je...Je ne sais pas... comment on fait..." balbutia la brunette.

Le regard de la Sang-Pur parcourut la salle de classe, vide de tout enseignant après un quart d'heure. Elle s'ennuyait profondément, entourée d'idiots assis sur les tables qui s'esclaffaient bruyamment. Alors, elle empoigna sa baguette et toucha le premier origami, qui battit des ailes d'un air hésitant, puis les déploya, comme pour s'étirer, avant de prendre son envol, d'abord difficilement puis allant plus vers le haut. L'autre gamine observa ce qui se passait avec un regard émerveillé et la bouche grande ouverte. Hope fit de même avec le deuxième, qui, à son tour, prit son envol.
"Waow... Comment tu fais ça ?" demanda sa voisine avec son regard émerveillé.
"Hé ! regardez là haut ce qu'à fait Levinson !" cria un garçon.

Tandis que les élèves admiraient ce petit tour tout à fait banal pour la Sang-Pur, la créatrice de ces origamis se dépêcha à en faire un troisième. Dès qu'elle aurait finit, Hope l'animerait et s'en irait, décida-t-elle. Pourquoi rester si le professeur ne daigner pas pointer le bout de son nez ? Peut-être considérait-il les élèves non dignes de recevoir son enseignement. Elle retournerait à sa tour pour travailler elle-même. Elle avait déjà perdu 18 minutes, 3 soupirs ennuyés et exaspérés, 2 minutes à tapoter sur la table, ce qui était déjà de trop. Elle regardait distraitement les oiseaux qui parcouraient la salle de cours sans cours, tournoyant ensembles sous les regards béats des nés-moldus tandis que certains n'y prêtaient pas plus attention. Hé bien, le nouveau professeur n'allait pas faire long feu, s'il décidait de ne pas faire acte de présence à ses propres cours. Car il était, désormais, évident qu'il ne viendrait pas.

Lorsque sa voisine eut terminé son pliage, un petit coup de baguette suffit pour qu'à son tour, il s'étire et prenne son envol doucement, jusqu'à rejoindre les deux autres. Elle lui demanda comment elle faisait, et Hope se contenta d'hausser les épaules nonchalamment. Ça, elle l'avait toujours fais d'un simple coup de baguette, sans faire de geste particulier ni une quelconque formule. C'était très simple à faire, il fallait juste avoir de la volonté, puis, un coup de baguette. Mais elle n'avait pas envie de l'expliquer. Là, elle rangeait ses affaires. Sa voisine la regarda étrangement, ainsi que les élèves derrière. Elle se leva et ferma son sac. A ce moment là, toute la classe la regarda et une fille demanda d'une voix suraiguë si elle s'en allait vraiment. La Levinson mit la lanière de son sac sur son épaule, regardant dans les yeux cette élève. Elle daigna lui répondre de sa voix douce et étonnamment calme, mais qui cachait, au fond, une certaine colère.

"Si notre nouveau professeur ne veut pas condescendre à faire ce pour quoi il est payé, c'est-à-dire à nous faire cours; oui, je m'en vais."

Hope se retourna vers la porte, mais avant d'avoir pu faire un pas vers elle, celle-ci s'ouvrit - enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lefèvre
Professeur
Professeur
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 24/02/2012

MessageSujet: Re: Un bon professeur est toujours ponctuel. Faux !    Mer 7 Mar - 18:15

Thomas déboula dans la salle, son stress se lisant sur son visage. Avant de venir, il lui semblait avoir passé des heures à se préparer de manière efficace. Déjà, sa tenue. En "bon professeur", il avait opté pour une tenue traditionnelle. Autant faire bonne impression pour ce premier cours. Il n'avait pas utilisé cette tunique depuis des lustres, et il fallait bien dire qu'elle ne lui avait pas manqué le moins du monde. Mais pour l'occasion, autant respecter la tradition. Ensuite, le plus important. Quoi dire. La magie, il connaissait et la maitrisait. Mais l'enseignement, c'était une grande première qui nécessitait une mise en forme et une précision à toute épreuve. Précision qui lui manqua cruellement lorsqu'il se rendit compte qu'il avait déjà plus d'un quart d'heure de retard. Alors qu'il progressait dans les coursives au pas de courses, il se maudissait intérieurement.

* Espèce de gros nain ! 'brutie! Ah il est beau le prof. Même pas foutu d'arriver à l'heure !! *

C'est avec cette pensée qu'il surgit dans la salle de classe, se retrouvant nez à nez avec ces élèves qu'il s'était mis à redouter tout d'un coup. Ne sachant quoi dire, il se dirigea maladroitement vers son bureau. Mais il n'avait pas fait un pas qu'un pan de sa tunique s'accrocha à une pile de livre qui trainait, les envoyant voler pour terminer lamentablement au sol. Alors qu'un stress supplémentaire sembler poindre en lui, il se figea un instant, et ferma les yeux, les frottant doucement. Nul ne savait ce qui passait dans tête de ce nouveau professeur, qui, à l'instant, semblait pitoyable au possible. Mais après un moment, il s'anima, son visage emprunt d'une assurance qui lui faisait cruellement défaut auparavant.

-" Bordel... C'est bon, ça me gonfle..."

Jetant négligemment son trieur sur un meuble, il se débarrassa de sa tunique qui ne tarda pas à voler dans les airs également, dévoilant un jean et un T-shirt noir. Il se dirigea en silence vers son bureau et s'appuya contre, regardant l'ensemble de ces élèves tout en s'allumant une cigarette. Ce n'est qu'après un moment qu'il prit enfin la parole.

-" Bonjour à tous. Déjà, désolé du retard. Soyez assuré que c'est la première et la dernière fois que vous aurez cette chance. Je me présente, Thomas Lefèvre, ancien élève de la maison Serpentard, et il parait que je dois vous enseigner tout ce qui touche à la défense contre les forces du mal. Avant de vous expliquer un peu comment vont se dérouler mes cours, quelques mises au point."

"Clope au bec", Thomas se redressa et marcha doucement entre les bureaux de la salle, profitant également de ce moment pour faire le trie dans ses idées.
-" J'imagine que vous avez tous remarqué l'horrible accent que j'ai, et vous vous amuserez des nombreuses bêtises que je pourrai dire. Sachez donc que le premier qui se fout de moi pour ça -usant de sa baguette, une chaise fusa hors de la salle en traversant une des fenêtres - il se retrouve transformé en raton laveur et suit le chemin de la chaise.

Marqué jusqu'alors par un semblant de mal être , le jeune professeur semblait se détendre au fur et à mesure, alors qu'un sourire se dessinait sur son visage.

-" Pour info, je suis Français. Donc si j'entends le "Froggys" ou "le bouffeur de grenouille", même chose, raton, chaise, fenêtre, vous connaissez la chanson."

Son tour terminé, il se retrouva à nouveau devant son bureau, faisant face à la jeune assemblée.

-"Venons en ce qui nous intéresse. La défense contre les forces du mal. Pour ce cours, pas de livre, pas de cours magistral. On s'en fous. Vous apprendrez ici tout les trucs pour rester en vie en cas de besoin . Chez moi, on dit que "c'est en forgeant qu'on devient forgeron. "Bin croyez moi, vous allez forger un maximum."

Son regard se fixa sur la jeune fille qui semblait si encline à partir peu avant, et lui fit signe de s'approcher.

-" Ha oui aussi... Vous tu, tu vous, pour vous c'est pareil. Donc si pour vous , ça sera le tu du vous, pour moi, ça sera tu tout cours.Vous comprendrez pourquoi assez vite. Donc désolé très chère, mais je t'ai repéré, donc tu va me servir de cobaye. Comme je vous l'ai dit, je suis ici pour vous apprendre du concret. Défense contre les forces du mal, c'est que des trucs vraiment méchant, alors je vous apprendrez comment combattre le vraiment méchant... Ainsi donc...

Sa baguette s'agita, et la jeune femme s'embrasa, se perdant dans les flammes.

-" Vous saurez quoi faire contre ce genre d'attaque... Et bien sur, vous saurez comment faire en sorte que le feu ne provoque que chatouillis, comme ici... Mais ça, c'est juste parce que ça me fait marrer . "

Un nouveau sortilège et les flammes se dispersèrent, libérant Hope de son enclave de feu.

-" Vous vous en doutez, ce sort est mortel... Serpensortia !" - un serpent apparu avant de disparaitre dans une gerbe de flamme causé par un nouveau sortilège.

-" Mais il existe d'autre sort tout aussi efficace..." - Un nouveau reptile se matérialisa, se retrouvant rapidement découpé par magie.

-"Tout ces sorts, vous apprendrez à les contrer. Mais ce ne sont que des outils. Je ne veux pas de macaques qui se contenteront de reproduire ce que je fais. Je veux que vous vous appropriez ce que je peux vous apportez, et que vous vous construisiez votre propre manière de faire. Ici, pas de "bon point" parce que vous retenez un sort. Ce genre de connaissance, c'est normal. Que vous appreniez, c'est le minimum que vous puissiez faire. Mais adaptez vous... surprenez moi, et là vous gagnerez des choses. Et pas seulement des points, mais un nombre de possibilité que vous ne connaissez même pas.

Allumant son briquet, il captura la flamme par magie, et l'amplifia et la multiplia, jusqu'à ce que des orbes de feu voltigent autours de lui.

-" Cette école est une chance pour vous. Elle vous accordera la maitrise d'un pouvoir que vous n'imaginez même pas. Et mon rôle, ainsi que celui des autres professeurs, et de vous guider sur le chemin qui vous permettra de contrôler ce pouvoir , et à faire les bon choix. Maintenant... Première leçon. Finite incantatem !"

Une nouvelle fois, le feu s'atténua, disparaissant dans de légère volute. Il regarda la jeune élève qu'il avait prit comme exemple, un léger sourire sur les lèvres.

-" Je viens de te montrer quoi faire. Alors à toi de jouer " .

Usant du même sort qu'il avait utilisé sur elle, Thomas s'immola, un rire se dégageant du brasier.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hope Levinson
Première Année
Première Année
avatar

Messages : 99
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 22

MessageSujet: Re: Un bon professeur est toujours ponctuel. Faux !    Mer 11 Avr - 17:06

A peine Hope avait-elle eu le temps d'amorcer son mouvement que le bruit de la porte s'ouvrant envahit la pièce devenue bien plus silencieuse lorsqu'elle s'était levée. Là, c'était définitivement le silence puisque juste droit devant elle, il y avait ce type... qui, bien sûr, était le professeur. Chose sûre, son entrée fut fracassante. A peine arrivé que ce maladroit faisait tout tomber, provoquant un énorme boucan. Hope ne chercha pas à comprendre et profita de ce bruit pour vite reculer sa chaise et s'y asseoir, laissant tomber son sac sur le sol, à son côté, le tout en regardant l'adulte. Il ferma les yeux, et très rapidement la jeune fille sortit son livre et le posa sur sa table. Elle se maudit intérieurement de sa malchance : il arrivait pile au moment où elle décidait qu'elle partait. Plutôt honteuse de s'être fait prendre ainsi, elle décida qu'il valait mieux faire comme si de rien n'était et ne rien dire. Car sa langue la démangeait de critiquer cet imbécile qui ne connaissait pas le mot ponctualité. Ses parents lui avaient toujours appris qu'il s'agissait de quelque chose de très impoli, et 20 minutes, c'est long. Cependant, même s'il paressait trop jeune et trop impertinent et trop malhabile pour être professeur, c'était sans aucun doute ce qu'il était. Critiquer son enseignant ouvertement n'était pas vraiment la meilleure chose à faire, mais le lui faire remarquer avec subtilité pour lui rappeler son embarras serait bien plus efficace et moins dangereux. Car oui, ça se voyait qu'il était extrêmement gêné. Et en tout honnêteté, il y avait de quoi.

Il semblait sur le bord de la crise de nerf, en lançant ce qu'il tenait et en enlevant cette robe de sorcier qui ne ressemblait décidément pas à une robe de sorcier. Il la jeta un peu plus loin, tandis que la Sang-Pur sortait discrètement sa baguette magique de sa poche. Elle la gardait souvent là, à portée de main et cachée dans les plis de sa robe d'école, là où elle ne pouvait tomber. Et aussi, là où les professeurs ne pouvaient pas la voir pendant qu'elle l'utilisait très discrètement. En cet instant, c'était plutôt pratique. Hope jeta un coup d'œil sur la pièce pour tomber sur ses 3 oiseaux en papier qui continuaient de voler assez haut. Il fallait vite les arrêter avant que le seul sorcier diplômé de la pièce ne les voit. D'ailleurs, une fois son vêtement lancé, il s'avança vers le devant de la salle de cours. Alors qu'il passait à côté de Hope, celle-ci se tourna rapidement, munie de sa baguette. Profitant que le professeur ait le dos tourné, la jeune fille plaça sa baguette magique vers le ciel, cachée derrière le dos de sa voisine.
"Finite Incantatem !" souffla-t-elle.

Les oiseaux de papier s'arrêtèrent brusquement d'agiter leurs ailes et tombèrent. Le premier atterrit sur une table qu'un garçon de Serdaigle s'empressa de cacher dans son sac, le deuxième à terre et une fille de Poufsouffle le poussa contre le pied de la table, le dissimulant ainsi à la vue du professeur, et le troisième en plein milieu de l'allée. Très rapidement, un Gryffondor l'attrapa et le glissa dans son sac, puis d'en sortir une plume, feignant ainsi de prendre des affaires dans son sac. C'était impressionnant de voir que, malgré les différences de maison, ils restaient un minimum solidaires contre le professeur. Il faut dire qu'ils avaient eux aussi attendus 20 minutes. Hope, elle, avait de nouveau rangé sa baguette dans sa poche, comme si de rien n'était. Dès lors, elle écouta ce qu'il se disait.

La Serdaigle prit grand soin de mémoriser le nom de ce professeur, projetant déjà d'envoyer un hibou à son père dans l'espoir d'en apprendre un peu plus sur lui. On pouvait entendre un léger accent, suffisamment caché derrière quelques années de pratique néanmoins. Elle le suivit du regard, laissant pendant quelques instants ses pensées sombres sur les retards pour écouter d'une oreille attentive ce nouvel enseignant. Bien qu'il venait de commettre une faute énorme qu'une certaine élève n'était pas prête d'oublier, il s'imposait déjà. Il accentua ses paroles d'un coup de baguette. La classe fut légèrement surprise, et la Levinson mentirait si elle osait nier l'être, elle aussi. La menace était claire. Maintenant, il suffisait de déterminer si, oui ou non, il serait capable de la mettre en œuvre. Bien entendu, Hope ne s'en chargerait pas d'elle-même, hors de question. Ça, c'est le rôle de la maison Gryffondor.

Thomas Lefèvre posa son regard sur petite fille maigre aux cheveux aussi noirs que ses yeux.
Bien évidemment, il s'agissait de la jeune téméraire qui s'était levée pour partir. D'un geste de la main, il lui ordonna d'approcher. Encore plus téméraire, puisqu'elle lui jeta un regard noir, tout en se levant. Elle s'attendait déjà à ce qu'il la réprimande quant à son audace de tout à l'heure. Dans sa tête des mots choisis avec subtilité formèrent une phrase parfaite. Prête à être déclamer. Ainsi donc... Hope était prête à répondre, poliment, à une quelconque remarque. Mais certainement pas à voir une baguette pointée vers elle, tenue qui plus est par un professeur ! Et encore moins à ressentir subitement de légers effleurements sur sa peau alors que des flammes se dressèrent devant ses yeux. Surprise, elle ne put s'empêcher de laisser échapper un rire en reculant d'un pas. La classe avait sursauté mais l'homme continuait de parler.
Hope, elle, se mordait la lèvre en s'empêchant de rire, mais gigotait quand même un peu. Sur tout son corps, ça chatouillait, et elle ne réussit pas à écouter ce Lefèvre.


Heureusement se fut de courte durée, et la Levinson reprit très vite contenance. Encore une fois, le professeur fit sa petite démonstration face aux 1ère années. La jeune fille choisie se taisait, observant et jetant parfois des coups d'œil à la classe. C'était étrange, d'être là devant tout le monde. Alors lorsqu'il annonça que c'était à son tour, Hope fut légèrement abasourdie. Elle n'eut même pas le temps de s'en remettre que son professeur prenait feu à son tour. Voir ces flammes sur quelqu'un d'autre avait, semble-t-il, plus d'impact sur elle, puisque sa baguette magique fut vite pointée vers l'adulte. Elle la tenait avec élégance, néanmoins, aucun sort ne fusa. Un aquarium, vide de toute vie (peut-être le professeur n'avait-il pas encore aménagé sa salle de cours) avait attiré son œil. Rapidement, dans sa tête, elle imagina sa revanche. Une petite punition pour les avoir fait languir de son cours. Enfin, c'était un professeur, le risque était de se faire coller. Malheureusement pour lui, l'élève avait été très attentive et il lui avait offert sa défense. Bien.

Le bras droit tenant sa compagne de toujours dévia légèrement de sa cible initiale, son bras gauche derrière son dos, main ouverte. Alors que le professeur riait, doucement, elle dit :
"Wingardium Leviosa."

Ils avaient appris ce sort il y a peu de temps en Sortilèges, et il tombait à pic. Le grand aquarium s'éleva doucement et tangua dangereusement. Les doigts autour du pauvre bout de bois se crispèrent et l'enserrèrent avec plus de force. Ce n'était pas si facile avec un si grand objet, avec de l'eau à l'intérieur, ce qui le rendait instable. Finalement, le Finite Incantatem aurait pu être plus facile. Cependant, elle ne lâcha pas prise, gardant les yeux fixés sur ce qu'elle faisait lentement léviter. Hope attira le récipient non loin du professeur, et fit une légère pression sur un côté du pavé droit. Aussitôt de l'eau se renversa sur le professeur, ayant le mérite d'éteindre les flammes et, en prime, de donner une bonne douche à ce Thomas. La main de Hope trembla légèrement, et elle releva la main, stabilisant l'aquarium qu'elle posa doucement sur le sol, derrière l'enseignant.

Durant ce geste, un sourire victorieux et légèrement ironique naquit sur ses lèvres. Tous les élèves, eux, riaient. Quelque soit sa maison. Le professeur était littéralement trempé, la mine défaite : apparemment, il ne s'attendait pas à cela. Malheureusement, la 1ère année un peu trop folle pour être réellement à Serdaigle perdit son sourire en croisant le regard de l'adulte. Il fallait s'expliquer, maintenant. Et rapidement. Hope eut le mérite de paraître gênée et désolée. Alors qu'intérieurement, elle se félicitait pour sa petite revanche. Il méritait cela. Après tout, il arrivait en retard et ne lui demandait même pas son nom !

"Excusez-moi, professeur ! Mais je n'ai jamais utilisé le sortilège Finite Incantatem sur quelqu'un. J'avais peur de ne pas le réussir... Qui plus est, vous avez couplé ce sortilège à un autre le rendant inoffensif, mais si j'avais arrêté celui-ci, et non pas les flammes ? J'ai préféré opter pour plus de sûreté. Maintenant, je suis en mesure d'arrêter le sortilège de chatouillis. Mais... commença-t-elle, hésitante, vous semblez l'avoir fais vous-même."

Parce que le professeur ne riait plus vraiment à présent. L'eau froide avait du le faire réagir et il l'avait arrêté de lui-même. Au fond, Hope était plutôt confiante, bien qu'un léger doute était présent. Sinon, la Sang-Pur avait un visage rayonnant d'innocence. Son regard se montrait inquiet pour son professeur. Sa bouche, légèrement tordue dans un petit air contrit, hurlait les excuses.
Alors qu'en elle, la fierté faisait rage.
On ne titille pas une Levinson endormie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un bon professeur est toujours ponctuel. Faux !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un bon professeur est toujours ponctuel. Faux !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti : Faux coupons, un site du PAM fermé à Pétionville
» MIRLANDE MANIGAT: KANSON FÈ AK PANTALÈT FÈ PWAL FÈ LISTWA 28 NOVANM
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» QUAND L'AGENT AGRICOLE ET LE FAUX INGENIEUR PIETINENT UN AGRONOME ETUN INGENIEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques perdues de Poudlard :: Partie RPG :: 

~~Poudlard~~

 :: 

À l'intérieur du château

 :: 
~~3ème Étage ~~
 :: Classe de défense contre les forces du mal (DCFM)
-
Sauter vers: