Rejoignez-nous dans un monde purement magique...
 
AccueilRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Meryl Greylord

Aller en bas 
AuteurMessage
Meryl Greylord
Troisième Année
Troisième Année
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 22
Localisation : Vissée sur ma chaise

MessageSujet: Meryl Greylord   Jeu 16 Fév - 12:56

Votre Personnage

  • Prénom: Meryl
  • Nom: Greylord
  • Date de Naissance: 29 décembre 1957
  • Sexe: Fille
  • Maison souhaitée {si élève} ou fréquentée {si adulte}: Serdaigle (3ème année)
  • Métier ou Rang {si adulte}: Vocation pour obtenir le poste de Professeur d'Histoire de la magie à Poudlard quand elle sera plus âgée.



Description physique:

Meryl est une jeune fille plutôt frêle et menue qui ne se démarque pas beaucoup. Elle est blonde et ne soigne guère ses cheveux (le plus souvent elle les attache en queue de cheval ou alors met un serre-tête pour se dégager le visage). Elle a un fin visage ovale, un grand front et un nez un peu busqué. Ses yeux sont bleus et sa peau pâle. Elle s’habille d’une manière assez ancienne : elle n’aime pas beaucoup les pantalons et passe la plupart de son temps avec son uniforme, y compris certains week-end. A croire qu’elle n’a rien d’autre à se mettre… Pourtant, aux grandes occasions, elle peut se vêtir tout à fait autrement, notamment avec une jolie robe noire tout en dentelles qu’elle apprécie malgré tout. Elle a toujours un petit air grognon qui trompe souvent les autres à son sujet. Aussi, ils ne lui parlent pas beaucoup… Elle paraît aussi plus jeune que son âge, ce qui fait que lorsqu’elle dit aux autres qu’elle est en troisième année à Poudlard, cela leur cloue littéralement le bec tant ils se sentent sur le point de faire une gaffe (à moins qu’ils ne l’aient déjà faite).

Description psychologique:

Dans son genre, c’est une jeune fille très timide et tête en l’air. Elle parle, évidemment, mais uniquement quand on l’aborde ou lui pose des questions (pas trop indiscrètes non plus). Elle est studieuse et a toujours le nez plongé dans un bouquin. Elle est du genre agoraphobe et très anxieuse, et elle semble toujours mal à l’aise quand on lui adresse la parole. Ce n’est pas le genre de fille à se livrer de bon gré et elle souffre de ce trait de caractère. Si un cours de théâtre pouvait lui être spécialement destiné, elle ne s’en priverait pas ! Elle est aussi très rêveuse et s’avoue être très intéressée par les contes et légendes contées au sein du château. Les légendes arthuriennes sont aussi son domaine, et elle bat tout le monde à plates coutures en Histoire de la magie… Il lui arrive aussi d’être fleur bleue, mais elle n’extériorise pas ses sentiments quand elle a des vues sur quelqu’un. Elle n’aime pas les pimbêches et les gens qui ne savent pas réfléchir (elle peut d’ailleurs paraître méprisante lorsqu’elle a affaire à ce genre de personnes). Toutefois, c’est une élève de Serdaigle respectueuse du règlement et qu’on ne verrait jamais traîner dans les couloirs la nuit (à moins que ce soit pour une bonne raison). Elle s'entend mieux avec les plus jeunes qu'elle (natifs de 1960) que ceux de son âge. Toutefois, personne auprès d'elle n'a de chance de prétendre au titre d'ami, sauf exception...

Histoire:

En cet après-midi de fin juillet 1969, dans sa petite maison d’Oxford, où elle vit seule avec sa mère depuis que son père les a quittées alors qu’elle était tout bébé, Meryl observe le paysage par la fenêtre. Paysage est un bien grand mot, quand on songe au monstre urbain qu’est Oxford. Elle a bien envie de sortir, la petite Meryl, mais dernièrement, la météo a annoncé une forte canicule et sortir par ce temps-là, avec 35 degrés à l’ombre, ce n’est pas conseillé pour les fillettes comme elle…
Meryl soupire. Sa mère est stricte là-dessus. Elle a toujours été une maman-poule et ce comportement étouffe un peu sa fille, mais ça, Meryl ne l’avouera jamais, car sa mère est ce qu’elle a de plus précieux au monde.
Au moment où, s’ennuyant à mourir, la fillette décide de retourner dans sa chambre pour trouver de quoi s’occuper, un bruit curieux la fait soudain s’immobiliser et tendre l’oreille, aux aguets. Se peut-il qu’elle ait rêvé … ?
Non, apparemment ce n’est pas le cas. Le bruit se répète. On dirait que quelque chose cogne contre la vitre. Etonnée, Meryl se retourne et voit quelque chose qui la sidère.
Un hibou !
Elle reste figée, fixant l’animal qui lui rend la pareille, tout en continuant à marteler contre le carreau. Le bruit se fait de plus en plus fort. La mère de Meryl est partie dans l’arrière-cour pour tendre le linge, aussi la petite fille hésite t-elle. Doit-elle l’appeler, ou rester là bras ballants à attendre que le hibou se lasse ? Quelque part, elle a peur. Peur de rater quelque chose de spécial, ou alors d’avoir à désobéir à sa mère (ne pas sortir ET ne jamais ramener d’animaux dans la maison). Elle ne tient pas à ouvrir la fenêtre. Après réflexion, et alors que l’oiseau s’agace de plus en plus, Meryl prend sa décision : elle sort, et on verra ensuite.
Elle a peur que le hibou s’en aille durant le temps où elle le perd de vue, mais il est toujours là lorsqu’elle le rejoint, de l’autre côté de la fenêtre, et il semble l’observer avec une rare lucidité. Il a une enveloppe jaunie accrochée à la patte, avec une sorte de sceau… Sans rien dire (en même temps, le peut-il ?), le hibou lui tend la patte, et, les doigts tremblants, elle saisit l’enveloppe. Aussitôt après, l’animal s’envole et elle ne le revoit plus.
Stupéfaite, Meryl regarde longuement l’horizon, avant d’entendre sa mère qui l’appelle dans la maison. Aussitôt, elle accourt et lui montre cette lettre étrange apparemment envoyée à son intention (au vu du nom inscrit dessus : A l’intention de Miss Meryl Greylord, au 7………street à Oxford). Etonnée, sa mère lui demande comment elle a obtenu cette enveloppe, et incapable de mentir, Meryl lui raconte toute l’histoire. Mécontente de voir que sa fille lui a désobéi, elle passe toutefois l’éponge dessus et lui demande d’ouvrir l’enveloppe. Elle ne semble pas trop y croire, et pourtant…
Le cachet s’enlève de lui-même lorsqu’elle tente de le retirer, et l’enveloppe s’ouvre. Meryl y récupère deux parchemins. Inutile de vous raconter le contenu de ces lettres, la première disant à Meryl qu’elle est désormais en âge d’aller à l’école de sorcellerie Poudlard, et la deuxième contenant ses fournitures scolaires de première année…
Lorsque sa mère lit à son tour, elle a un air extrêmement sérieux qui étonne Meryl. Toutes les deux possèdent une imagination qui dépasse de loin celle que tout penseur peut avoir, mais cela a ses limites et l’idée que sa génitrice croit tout de même à ces étranges sornettes la paralyse. Qu’est-ce que tout cela signifie ?
Cette question demeure sans réponse jusqu’à l’arrivée quelques temps plus tard d’un étrange personnage : une dame qui prétend être une « sorcière » et enseignante à l’école de magie nommée plus tôt dans le récit.
Le professeur explique dans les détails à Meryl qu’elle est bel et bien une sorcière, que Poudlard est une école réputée, qu’elle y est inscrite depuis ses premières démonstrations de magie et qu’elle n’a pas à s’inquiéter. Elle lui demande ensuite si elle n’a pas fait de magie accidentelle étant petite (la fois où elle a coloré le chat de la voisine en violet parce qu’elle trouvait que cette couleur lui allait bien compte t-elle ?). Puis elle raconte dans les moindres détails l’histoire des sorciers, le fait que certains d’entre eux proviennent de familles « moldues » (sans magie, de ce qu’en comprend Meryl), ce qui est le cas de la fillette, et elle continue ainsi, sur un ton où pointe le sérieux le plus extrême. Après cela, il est difficile de croire que cette dame ment, et la mère de Meryl ne trouve rien à redire non plus.
Ainsi, après qu’elle s’est laissée convaincre très facilement, la sorcière propose de conduire Meryl au Chemin de Traverse pour faire ses achats pour la rentrée. Elles acceptent. C’est le premier contact de l’enfant avec le monde de la magie et elle revient émerveillée, avec les recommandations du professeur concernant son train à prendre le mois prochain.
Toutefois, dans les jours qui suivent, une chose la titille, et elle interroge sa mère pour la première fois au sujet de son père : était-il un sorcier ? Sa mère lui répond que cela semble peu probable, mais on perçoit un certain malaise dans son ton : en réalité, elle ne sait pas vraiment.
Vient le jour du départ pour Meryl. Coiffée d’un chapeau à large bord (son favori), et vêtu d’une robe grise, Meryl cherche avec sa mère le quai de la voie 9 ¾. Elles y parviennent grâce à un moyen curieux : traverser un mur avec tous les bagages. C’est là que les attend le Poudlard Express sur le départ, et l’enfant fait bien vite ses adieux à sa mère avant de choisir une place dans un compartiment, où, angoissée, elle reste seule durant le restant du voyage.
Du reste, nous passerons les détails inutiles sur la traversée du lac et la découverte extérieure du château au crépuscule. Lorsqu’elle et les autres élèves de sa promotion arrivent dans la Grande Salle, Meryl est très intimidée, regrettant même de ne pas être restée à la maison à suivre une scolarité ordinaire. Lorsque le Choixpeau l’appelle, elle arrive presque en trébuchant et le met sur sa tête. Le résultat ne se fait pas attendre : le Choixpeau lui dit alors qu’elle possède de grandes capacités de réflexions et une grande imagination qui sauront lui aménager une place à… Serdaigle ! crie t-il, d’une voix de stentor, et Meryl rejoint en chancelant les membres de sa nouvelle maison qui applaudissent sa venue.
Ainsi commence la première année de Meryl Greylord, qui se déroule sans accroc malgré quelques dérapages au début dus à son trac et son mal-être. Elle y découvre les différentes matières, se découvre une certaine prédilection pour l’histoire de la magie qui est pourtant une matière ennuyeuse et au contraire un rejet à l’égard des Potions, dont elle ne saisit pas vraiment les subtilités. Le reste des matières, elle se débrouille plutôt bien, et elle se trouve être une très bonne élève qui décroche son passage en deuxième année haut la main.
Que dire de la deuxième année ? Meryl se débrouille presque aussi bien que durant la première et fait honneur à la maison Serdaigle. Elle s’est familiarisée au lieu et considère Poudlard comme sa deuxième maison. Elle écrit très souvent à sa mère qui lui répond en retour grâce aux hiboux de l’école (Meryl n’a pas d’animaux à Poudlard, mais projette d’acheter un compagnon en troisième année). A la fin de l’année, après avoir brillamment réussi ses examens, elle choisit parmi les options de la troisième année Etudes des Runes et Divination. C’est ainsi que l’année suivante, elle put commencer une nouvelle année à l’école Poudlard, plus mûre dans sa tête et plus savante que les années précédentes, ayant avec elle un petit chat blanc tacheté de noir qu’elle baptise Corin…





Vous

  • Âge: 16 ans.
  • Localisation (le département suffit amplement): Manche
  • Comment avez-vous connu ce forum?: En fouillant dans les sites de référencement de forums RPG sur Internet, et je suis tombée ici.
  • Quelque chose à ajouter?: J’espère bien m’amuser ici ^^ Que la grande aventure à Poudlard commence (ou plutôt continue, dans le cas de Meryl)!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Vessemir
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Meryl Greylord   Mar 21 Fév - 22:30

Alors jolie fiche honnêtement, à la rigueur on pourrait reprocher des descriptions un peu courtes (notamment la physique) mais pour moi l'essentiel est dit et c'est bien là le plus important. ^^

Il faudrait juste que tu redimensionnes ton avatar en 180*350 (il me semble que c'est ça, cf le règlement pour être sûr ^^') et tu pourras être validée sans soucis.

Voilà, j'espère pouvoir te valider demain, chère camarade de serdaigle ^^


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meryl Greylord
Troisième Année
Troisième Année
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 16/02/2012
Age : 22
Localisation : Vissée sur ma chaise

MessageSujet: Re: Meryl Greylord   Mer 22 Fév - 10:02

O.K. Je peux fournir la description, même si pour ma part je crois que je n'ai pas besoin d'en rajouter. Quant à l'avatar, je vois ce que je peux faire. Merci beaucoup !

Au plaisir d'avoir à jouer avec vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Vessemir
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Meryl Greylord   Mer 22 Fév - 10:24

Bon ceci étant réglé, validée ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albus Dumbledore
Professeur
Professeur
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 19/07/2011

MessageSujet: Re: Meryl Greylord   Mer 22 Fév - 20:29

L'image n'est toujours pas à la bonne taille...Si tu le souhaites je peux la mettre correctement... n'hésites pas à l'envoyer par mp ^^

_________________
Votre dévoué Professeur Dumbledore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesperdues.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meryl Greylord   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meryl Greylord
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ta vie de rêve
» (f) meryl streep ☩ ratings don't last. good journalism does.
» Tomorrow will be kinder • Meryl
» Meryl - " If I just lay here, Would you lie with me and just forget the world? "
» Meryl Streep --- Driectrice de l'académie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques perdues de Poudlard :: Pour commencer l'aventure... :: 
~~Présentation~~
 :: Personnages validés
-
Sauter vers: