Rejoignez-nous dans un monde purement magique...
 
AccueilRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Allen Vessemir
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Mer 4 Jan - 0:36

Quelle journée, le Lundi était décidément un jour chargé pour le jeune sorcier de Seraigle qu'était Allen Vessemir, en effet s'enchainaient dans cette journée de nombreuses matières certes intéressantes, mais bien plus exigeante en terme de travail à fournir intellectuellement pour lui. Il n'avait malheureusement pas les facilités qu'il présentait en enchantements dans toutes les matières, et bien qu'ayant de très bons résultats, il y avait une vraie concentration et un vrai travail à fournir en classe, tout du moins pour pouvoir se ménager autant de temps libre dans ses journées. Le jeune français avait tant et si bien enchainé les différents cours qu'il avait choisi un peu cavalièrement de se prendre deux minutes de pause entre deux cours pourtant consécutifs : Défenses contre les forces du mal et histoire de la magie. Si bien que perdrant encore du temps à cause des escalier, Allen se retrouva à arriver presque en retard en classe.

Lorsqu'il put enfin ouvrir la porte de la salle, Allen s’aperçut vite que la majorité des places étaient déjà prises, et que le professeur Binns avait déjà commencé son cours. Heureusement, il ne prêtait guère attention aux retardataire, et continuait tranquillement son cours sur la grande guerre franco-anglaise qui avait bouleversé le monde des sorciers au beau milieu du Moyen-Âge. Un chapitre....pour le moins passionnant, d'autant qu'Allen avait eu droit à un essai supplémentaire à écrire sur les positions des français à l'époque, qui certes lui avait offert une bonne note et quelques points, mais lui avait pris beaucoup de temps aussi. Enfin, le bon côté c'est qu'il en avait profiter pour bien se documenter et avait pris de l'avance sur le cour,s il n'aurait donc aucun mal à en prendre le fil en cours de route.

Refermant silencieusement la porte derrière lui, Allen scruta la salle un instant en quête d'une place. Il n'e trouva qu'une, à côté d'une jeune fille au cheveux de jais, une griffondor au vue de son uniforme de dos. Il réfléchit un instant sur les différents élèves qui suivaient ce cours afin de savoir si la jeune fille lui était connu d'une manière où d'une autre, et soudain il se rappela : Calliopa Johns, élèves dans la même année que lui, mais dont il n'avait fait vraiment la connaissance que par hasard lors du repas de début année. Il n'avait pas eu l'occasion de lui reparler pleinement depuis, et il se dit en souriant que ça pourrait être sympa d'apprendre à un peu mieux la connaître. D'autant que c'était leur dernier cours de la journée alors ils auraient du temps après s'ils le souhaitaient.

S'avançant vers la table où se trouvait la jeune griffondor, Allen enleva sa bandoulière de son épaule et posa sa sacoche sur la table. Alors que la jeune fille se tournait vers lui pour voir de quoi il s'agissait, le jeune français lui sourit et lui dit à voix basse :

«Bonjour Calliopa je suis pas un peu en retard désolé de te déranger alors que le cours a commencé, mais tu vas devoir supporter ma présence à tes côtés pendant cette heure il semblerait. J'espère que ça ne te seras pas trop insupportable.»

Ajoutant un clin, d’œil, Allen reporta son regard sur son sac pour en extirper ses affaire qu'il dispasa sur la table avant d'en enlever la sacoche et de s’asseoir ensuite. Trempant la plume dans l'encrier, il écouta un instant le fantomatique professeur pour voir où il en était et griffona un titre de partie sur son parchemin de cours avant de reporter son attention sur sa charmante voisine :

«Ça faisait longtemps qu'on ne s'était vu tiens tous les deux, c'est dommage...Mais sinon, ça va depuis le rentrée ? Ton année a bien commencé ?»

_________________


Dernière édition par Allen Vessemir le Jeu 17 Mai - 8:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliopa Johns
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 30
Localisation : Sud France

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Mer 4 Jan - 20:49

Calliopa essayait tant bien que mal de se concentrer sur le cours d'histoire qui se déroulait devant elle, mais il fallait bien avouer qu'un tel cours en début d'après-midi avait de quoi vous faire piquer du nez. Elle aimait pourtant les cours d'histoire en général, mais la façon dont le professeur fantomatique énumérait toutes les causes de la guerre franco-anglaise au Moyen-Age aurait fait fuir n'importe quel élève.
Aussi, lorsqu'elle perçut du mouvement sur sa gauche, elle tourna vivement la tête pour trouver de quoi s'occuper. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvrit que c'était Allen Vessemir qui venait de prendre place à ses côtés !
Le jeune Serdaigle était toujours aussi charmant, et malgré son retard et son irruption dans la classe devant les élèves et le professeur, toujours aussi plein d'assurance. La jeune fille pouffa légèrement lorsqu'il lui dit qu'elle allait devoir le supporter pendant l'heure, puis elle le laissa déballer ses affaires et s'installer. Elle fit alors semblant de se replonger dans l'écoute du cours, bien qu'elle bouillait de lui parler. Heureusement, il ne fallut qu'un court instant à Allen pour décrocher du cours et enfin entamer la conversation.

- Oui merci Allen, mon année a bien commencé mais elle s'annonce chargée ! C'est pareil de ton côté ? En effet, ça faisait longtemps. Nous n'avons pas assez pris le temps de nous connaitre depuis le début de nos études je trouve...

C'est alors qu'une petite boule dorée vola sous ses yeux et s'enfonça dans sa chevelure de jais. Calliopa reconnu alors le frippon petit Tim que toute l'école avait appris à connaitre et à apprécier. Ce dernier se lova dans une boucle de cheveux noirs, et les deux sorciers auraient juré qu'il ronronnait !
La jeune fille étouffa un petit rire derrière sa main, car le petit démon la chatouillait.

- Crois-tu que ton adorable ami acceptera qu'on passe un peu plus de temps ensemble pour rattraper le temps perdu ? demanda-t-elle au jeune français, avec un zeste de malice.

Pour ponctuer sa phrase, elle enchanta sa plume pour qu'elle prenne elle-même le cours d'histoire, pendant qu'ils discuteraient doucement.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Vessemir
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Jeu 5 Jan - 0:17

Calliopa semblait de bonne humeur et pas trop inconfortée par la manière dont Allen c'était ainsi imposé à ses côté. Cela faisait de voir au jeune français qu'il ne semblait s'être visiblement pas trompé lorsqu'il avait considéré Calliopa comme quelqu'un de sympathique lors de leur première vraie conversation. De plus, elle semblait d'ailleurs elle même prête à ne pas passer le cours de la manière la plus modèle qui soit. Mais cela n'avait là rien de choquant, il était assez courant pour les élèves de Poudlard de ne pas toujours écouter les cours les plus magistraux, et de se contenter de laisser leur plume gratter le parchemin à leu place avant de relire les notes prises pour rédiger les exposés et préparer les examens. De plus, il fallait bien reconnaître que relire ces notes de cours paressait presque moins ennuyeux que d'écouter la voix monocorde du professeurs Binns dont le temps était des plus endormant...et endormi.

Alors que Calliopa répondait à Allen au sujet de son début d'année, et du fait qu'ils n'avaient jamais vraiment eu l'occasion de faire plus ample connaissances auparavant, une petite sphère dorée vint soudain faire complète iruption dans la longue cascade d'ébène des cheveux de la jeune griffondor. Jouant un peu dans ses cheveux, Tim finit par se lover confortablement dans une des boucles noires de Calliopa qui ne semblait même plus étonnée plus que cela par les familiarités de cette petite canaille volante. Allen fit d’ailleurs semblant d'être légèrement consterné lorsque le familier émit sa petite vibration semblable à un ronronnement et caractéristique de son confort. Allen soupira en se disant que Tim prenait de plus en plus ses aises à Poudlard, alors que Calliopa elle cacha un petit rire mignon et cristallin de sa main.

«Crois-tu que ton adorable ami acceptera qu'on passe un peu plus de temps ensemble pour rattraper le temps perdu ?»


Calliopa avait parlé tout en lançant sur sa plume le fameux sorts de prise de note magique, signe qu'était ouverte à la discussion malgré le fait qu'ils étaient en plein cours. Allen sourit avant de répondre à voix basse :

«Et bien tu sais, vu comme Tim aime à jouer dans tes cheveux, j'ai bien peur que ce soit toi qui ne veuille plus passer de temps avec nous au final, n'est-ce pas Tim ?»

La petite boule dorée commencer un petit instants de folie comme pour montrer son approbation, jouant avec les cheveux de la jeune griffondor à tout va, tournant et tournoyant en tout sens, vibrant de contentement. D'un geste vif, Allen l'attrap avant qu'il ne fasse trop de folie et l'aprocha de son visage :

«Écoute toi, tu n'es même pas censé venir en cours avec moi je te rappelle alors tiens toi calme tu veux.»


En réponse, la petite sphère volante se dégagea d'un coup d'elle avant de se poser doucement sur l'apule de Calliopa, au milieu de sa chevelure noire, jouant avec ses cheveux comme avant :

«Cette fripouille devient de pire en pire chaque année, désolé, dit Allen avec un sourire un peu gêné. Enfin il ne cessera jamais de m'étonner chaque jour, comme la magie d'ailleurs...j'ai encore du chemin à faire avant d'égaler mon père visiblement. Quoiqu'il en soit, je dois dire que j'ai pu profiter d'un excellent début d'année, malgré un dimanche passé à l'infirmerie, et il faut bien avouer que les cours devienent un peu plus denses chaque années....sauf celui ci, je crois que je trouve la lecture d'un livre d'histoire moins monocorde que le professeur Binns.»

Allen rit de bon cœur à sa propre petite plaisanterie avant de reprendre plus sérieux :

«Mais il y a du vrai dans ce cue tu dis ma chère, il faudra qu'on rattrape tous ce temps perdu, tiens, si tu veux on pourra aller prendre un verre aux trois balais un jour, ça pourrait être sympa. Ou plus classe encore chez madame Pieddodu si tu préfères.»


Regardant Calliopa en lui souriant tout en parlant, Allen remarqua soudain que Tim lui avait laissé une mèche complètement rebelle au court de ces petits jeux aériens, mèche qui, il fallait bien el dire, n'allait pas vraiment avec la coiffure de la jeune fille. Ce fut alors assez naturellement que le jeune français tendit la main pour pouvoir corriger cette légère imperfection :

«Attend ne bouge pas, Tim t'as décoiffé je vais arranger ça.»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliopa Johns
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 30
Localisation : Sud France

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Jeu 5 Jan - 15:29

Calliopa arrêta d'un coup de parler en voyant Allen qui approchait sa main près de son visage. En une demie-seconde, environ une tonne de questions s'imposèrent à son esprit, plus incompréhensibles les unes que les autres.

«Attend ne bouge pas, Tim t'as décoiffé je vais arranger ça.»

Sans cacher ses paumettes qui rosissaient légèrement, la jeune fille se laissa recoiffer par la main tendre et habile du jeune serdaigle, tout en ne le quittant pas du regard. Un peu confuse, elle se retrouva troublée par l'assurance d'Allen. Cependant, elle se demanda s'il était vraiment aussi confiant ou s'il devait faire des efforts pour se contenir... La jeune fille se promit de trouver la réponse à sa question, au fil du temps qu'ils passeraient ensemble.

- Merci Allen.... Ce frippon de Tim apprécie mes cheveux on dirait, n'est-ce pas ? Tu devrais peut être te les faire pousser toi aussi ! s'exclama-t-elle avec un clin d'oeil, et en chatouillant le petit Vif d'Or en mouvement.

Calliopa prit quelques secondes pour observer le travail de sa plume ensorcelée, décida de lancer le même sort sur la plume de son compagnon, et lui répondit enfin avec son plus beau sourire :

- Je serais enchantée d'aller boire un verre avec toi, un de ces jours. Tu pourras me raconter ce qui t'as valu un dimanche à l'infirmerie, tiens ! De plus, il y a quelque chose dont il faudrait que je te parle, maintenant que j'y pense...

En finissant sa phrase de façon si mystérieuse, elle baissa les yeux et entortilla une mèche brune autour de ses doigts. Comme à son habitude.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Vessemir
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Ven 6 Jan - 0:25

Callipa s'était laissé recoiffée par Allen s'en opposer de résistance, le jeune français s'appliquant tellement à la tâche qu'il ne remarqua pas les joue de la jeune fille qui s’empourpraient. Lorsqu'il eu finit, il remarqua ce détail et retira vivement sa main, conscient qu'il avait tout de même pris une grosse familiarité avec la jeune fille sans même qu'elle ne lui en ai donné la permission. Un peu gêné, il profita de la réplique suivante de Calliopa pour rire doucement avant de répondre :

«Déjà que mes cheveux blancs me font passés pour un petit vieux tu voudrais en plus que j'ai l'air d'une fille ? Il sont bien assez long comme ça non ? Et puis Tim a tendance à trop prendre ses aises méfie toi de lui.»


Il avait parlé tout en attrapant l'une de ses mèche de cheveux comme pour montrer qu'elle était déjà bien assez longue comme cela. Rire lui avait permit de se détendre, et il avait sans soucis repris son naturel sûr de lui. Il vit tout à coup Callipa ressortir sa baguette pour enchanter sa plume à lui qui se mis à gratter en dessous du titre sur le parchemin, rattrapant les notes que n'avaient pas pris le jeune sorcier. C'était vrai qu'il avait été si absover par sa conversation avec sa voisine qu'il en avait oublier d'enchanté sa plume, il aurait eu l'air fin après le cours à quémander ses notes à quelqu'un tiens.

Souriant à nouveau à Allen ensuite, Calliopa reprit :

«Je serais enchantée d'aller boire un verre avec toi, un de ces jours. Tu pourras me raconter ce qui t'as valu un dimanche à l'infirmerie, tiens ! De plus, il y a quelque chose dont il faudrait que je te parle, maintenant que j'y pense...»


La fin de la phrase piqua au vif la curiosité d'Allen qui brûlait d'en savoir plus alors que Calliopa baissait les yeux tout en jouant avec l'une de ses mèches de cheveux. Le jeune français s'apprêtait à l'invitait à terminer sa phrase en toute sérénité quand soudain :

«Professeur Binns, Allen et Callipa font trop de bruit pour que je puisse suivre le cours.»


C'était là l’œuvre de Philippine Atlee, un serpentard qui voyait là une occasion de faire perdre des points à une maison rivale :

«Non mais c'est que...Désolé professeur, c'est juste que je demandais à Calliopa si elle comprenait pourquoi les allemands n'étaient pas aussi entré en guerr,e je veux dir,e ils avaient l'occasion de gagner gros dans le conflit tout de même. J'ai du mal à comprendre.
-Exxxcelleeente quesstion Monsssieur Vessemir. 5 points pour serdaigle. Je vais y réponnnndre c'est un peu compliqué vous verrrez.»

Avait répondu le professeur de son ton fantomatique. Allen qui connaissait parfaitement la réponse et savait combien les raisons étaient multiples était ravis d'avoir ainsi gagné du temps, à son rythme habituel, Binns n'aurait jamais fini son explication avant la fin du cours, ce qui leur laissait le champ à libre à Calliopa et lui. Riant légèrement, le jeune français reporta son attention sur Calliopa, le sourire aux lèvres, accoudé sur sa table, son attention complètement foacliser sur la jeune anglaise :

«Alors Calliopa que voulais-tu me dire ? Tu as piqué au vif ma curiosité je dois dire.»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliopa Johns
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 30
Localisation : Sud France

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Mer 18 Jan - 15:46

La curiosité et l'intéressement d'Allen encouragèrent Calliopa à continuer.

- Voilà, j'aimerais passer les tests pour devenir poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch de Griffondor ! Cela fait un bon moment que j'y pense, et je voulais te demandais si tu arrivais à gérer l'équipe et les cours en même temps... je me demande si j'aurais le temps de tout faire tu comprends ?

Elle fixa le jeune homme avec une légère anxiété, en attendant sa réponse. Allait-il se moquer d'elle ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Vessemir
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Mar 24 Jan - 23:52

Allen fixait tranquillement Callipa, ne voulant pas lui forcer la main ou la presser si jamais elle n'était pas sûr de ce qu'elle voulait demander. Il devait certes avouer qu'elle avait piqué au vif sa curiosité, mais il était bien trop respectueux pour la harceler si jamais elle avait changé d'avis quand à l'idée ou non de lui parler de ce qui lui était passé par la tête. Sa patience fut finalement récompensée lorsque se lia la langue de la jeune anglaise, et qu'elle ouvrait la bouche pour finalement parler :

«Voilà, j'aimerais passer les tests pour devenir poursuiveuse dans l'équipe de Quidditch de Griffondor ! Cela fait un bon moment que j'y pense, et je voulais te demandais si tu arrivais à gérer l'équipe et les cours en même temps... je me demande si j'aurais le temps de tout faire tu comprends ?»

La question surpris la jeune français qui perdit l'espace d'un instant ses moyens. Il ne s'attendait pas à ça, mais il fallait dire qu'en faiti l ne s'attendait vraiment à rien, si bien que n'importe qu'elle question eu sans doute causé chez un tel effet d'étonnement, allant de pair avec la chute de tension traduisant le calme revenue : la curiosité rassasiée. Mais à y réfléchir un instant, celan n'était pas non plus incohérent, elle et Allen avaient tout de même pas mal de cours en commun, aussi si lui arrivait à gérer les deux activités de fronts, cela lui montrerais que c'était tout à fait possible à condition de bien planifier son temps.

Reprenant rapidement son self control, Allen offrit un large sourire à Calliopa, montrant ainsi combien il trouvait l'idée intéressante :

«Oh mais c'est une excellent idée, ça serait sympa de se retrouver sur le terrain, puis ça nous donnerais un bon sujet de discussion au milieu d'une saine rivalité inter-équipes. Honnètement je te recommande d'au moins tenter ta chance si cela t'intéresse, histoire de ne pas avoir de regret, puis tu sais honnêtement, c'est assez gratifiant de faire parti de l'équipe sur certains points, ajouta-t'il dans un clin d'oeil. Quoiqu'il en soit, pour peu qu'on s'organise un peu, c'est assez gêrable d'avoir les deux activité en même temps, personnellement ça a surtout sur du temps que je passais à flâner dans le parc mes Week-end et mes après-midi, ou du temps que je passais à m'entrainer à attraper Tim. Après c'est vrai que certaines semaines sont un peu difficiles parfois avec les devoirs et les entrainements, mais il faut alors fixer des priorités, et ne t’en fait pas, personne ici n'est un tyran, du moins il me semble. En revanche, mieux vaut ne pas te surmener jusqu'à la privation de sommeil, c'est assez contre-productif ça selon moi....Enfin, n'oublie pas une chose Calliopa, tu as des amis, Léa par exemple, ou moi si tu acceptes de me considérer comme tel, et lorsque les amis donnent un coup de mains, les obligations avancent d'autant plus rapidement.»

Le ton d'Allen se voulait réjouit et encourageant alors qu'il parlait toujours sans quitter Calliopa des yeux, souriant de toutes ses blanches dents.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calliopa Johns
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 30
Localisation : Sud France

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Mer 25 Jan - 12:51

D'abord stressée à l'idée qu'Allen puisse se moquer de son idée farfelue, Calliopa se détendit dès les premiers mots de son nouvel ami. En fait, on pouvait même déceler un sourire sur son visage, qui s'agrandissait au fur et à mesure qu'Allen lui répondait. La jeune fille était on ne pleut plus heureuse de sa réaction et de sa réponse, et au fond d'elle-même, elle se sentait enfin prête à passer les test pour entrer dans l'équipe de Griffondor.

- Merci Allen, tu es vraiment quelqu'un de bien.

Elle pose sincèrement sa main sur l'avant bras du jeune homme, tout en continuant de lui sourire.

- Que dirais-tu d'aller s'entraîner cette après-midi, après nos cours ? Ce n'est pas comme si Serdaigle et Griffondor étaient les pires ennemis n'est-ce pas, on sait tous qui on ne veut pas voir gagner la coupe, sans citer de "vipères"... !

En effet, depuis l'année dernière, l'équipe de Quidditch de Serpentard était composée exclusivement de filles !
Avant qu'Allen puisse lui répondre, le turbulent Tim montrait déjà des signes évident d'excitation en faisant de rapides aller retour entre son ami de toujours et la jeune fille brune.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Vessemir
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 24
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   Mar 21 Fév - 19:34

Calliopa sembla se détendre alors qu'Allen parlait, comme si un lourd poids venait d'être enlevé de ses épaules. Le jeune français était à la fois content et étonné qu'elle puisse attendre avec tant d'appréhension son avis, après tout ce n'était pas vraiment à lui de dire ou non si elle était apte à jouer dans l'équipe de sa maison. Mais au moins, cela prouvait qu'elle accordait de l'importance à son opinion, et reconnaissait peut être l'autorité qu'il pouvait avoir en tant que joueur de quidditch.

Alors qu'elle le remerciait, elle posa sa main sur son avant bras ce qui mit Allen légèrement mal à l'aise et lui fit détourner un instant les yeux alors que son bras tressautait discrètement, manquant de bousculer sa table et pas là même renverser encrier. Néanmoins, cela n'arriva pas, Allen parvenant tout de même à maitriser cette courte monté d'adrénaline. De son côté, Calliopa continuait sur sa lancée :

«Que dirais-tu d'aller s'entraîner cette après-midi, après nos cours ? Ce n'est pas comme si Serdaigle et Griffondor étaient les pires ennemis n'est-ce pas, on sait tous qui on ne veut pas voir gagner la coupe, sans citer de "vipères"... !
-Oui pourquoi pas, j'ai beau être attrapeur, je connais deux trois trucs sur le poste de poursuiveur quand même. Puis je suis bien d'accord, hors de question de laisser gagner serpentard, c'est à cause d'un de leur batteur que j'ai fini à l'infirmerie pendant tout un dimanche, et je compte bien leur montrer que ce n'est pas ça qui leur permettra de battre Serdaigle.»

Alors qu'Allen parlait, Tim passait et repassait sans s'arrêter dans son champ de vision, tournant autour de Calliopa et lui, visiblement heureux de cette entrainement organiser de manière fortuite. Tant et si bien qu'Allen, dans un geste d'agacement amusé l'attrapa et le plaqua doucement sur la table pour qu'il se tienne tranquille. La petite boule dorée ne l'entendait cependant pas de cette oreille, et d'un coup d'aile révolté, elle frappa la plume enchanté d'Allen qui gratta lourdement le parchemin, rayant en partie le cours qui venait d'y être pris en note. Puis ré"alisant sa bêtise, Tim se recroquevilla, comme pour s'excuser ce qui fit rire Allen, qui décida de ne pas lui en tenir rigueur.

«Jeune gennnns pourrriez vouuus fairrre un peu moiiins de bruits en courrrs.

-Oui désolé professeur.
-Trèèèèèèès biiiien je reprend donnnnc.»

Empoignant sa baguette, Allen entreprit riant toujours un peu de réparer les dégat causé par un Tim qui alla sournoisement se cacher dans les cheveux de Calliopa pour éviter toute réprimande. Réussissant finalement à retrouver quelque chose de lisible, Allen se tourna vers Calliopa :

«On a qu'à dire, rendez-vous sur le terrain un quart d'heure après la fin du cours ?»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Même les soricers ont leur géopolitique[pv Calliopa Johns] [non terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que les enfants pensent de leur père!!!
» Le contrôleur doit se réveiller [Royaume kinétiques]
» BG : Précisions et règles pour leur rédaction
» Moustique et caméléon, semblables dans leur secret [Livre 1 - Terminé]
» Géopolitique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques perdues de Poudlard :: Partie RPG :: 

~~Poudlard~~

 :: 

À l'intérieur du château

 :: 
~~4ème Étage ~~
 :: Classe d'histoire de la magie
-
Sauter vers: