Rejoignez-nous dans un monde purement magique...
 
AccueilRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kathleen Derington

Aller en bas 
AuteurMessage
Kathleen Derington
Deuxième Année
Deuxième Année
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Kathleen Derington    Jeu 12 Juil - 18:42

Votre Personnage

  • Prénom: Kathleen
  • Nom: Derington
  • Âge: 12 ans
  • Sang: Sang-mêlé
  • Date de Naissance: 25/07/1960
  • Sexe: Féminin
  • Maison souhaitée : Poufsouffle



Description physique:


    Tu possèdes un visage ovale et plutôt fin. Un visage ordinaire. Un visage parmi tant d’autres. Un visage qui n’a jamais marqué un seul esprit, faute d’être particulièrement repoussant ou au contraire, d’une beauté surnaturelle. Si un jour quelqu'un a l’occasion de poser ses yeux sur toi, il pourra remarquer que tu ne possèdes rien qui puisse rendre jalouse un mannequin ou qui puisse faire frémir de dégoût la première personne venue. On t’a déjà dit que tu a un visage plutôt agréable à regarder mais ça s’arrête là. Sinon, tu as tout ce qu’il faut dessus. Un nez, une bouche, des oreilles, des yeux…Tiens, discutons-en, de tes yeux. Ils sont d’une couleur étrange que j’aime beaucoup. Ils sont parfaitement en accord avec ta chevelure. Cependant, peu importe leur couleur… Que voit-on dans le regard d’une personne ? On peut généralement réussir à savoir si elle est triste ou heureuse, énervée ou calme, d’accord ou non avec ce que l’on dit… Les expressions du visage s’ajoutant à celles du regard, il est possible de deviner ce que ressent une personne. Pas avec toi. Toi, tu es dans la catégorie « exception » que l’on trouve dans chaque domaine. Une émotion peu puissante ne passera pas la barrière de ton visage : tout sera ressenti, rien ne sera exprimé. Oh, bien sûr, tu souris quand quelqu’un te souris, tu ris quand quelqu’un ris ou dit quelque chose de drôle, tu peux verser quelques larmes en réponse aux pleurs d’une autre personne. C’est communicatif. Humain. Mais excepté cela et excepté lorsqu’un sentiment est trop fort pour être contenu, ton visage reste neutre. C’est assez étrange au début, mais on s’y habitue. Cependant, la première chose que les gens remarquent en t'observant de loin, ce n'est pas ton visage mais sans aucun doute ta – magnifique ? - chevelure dont la couleur rappelle indéniablement celle du feu. Tes cheveux sont plutôt fins et tu préfères les attacher, histoire qu'ils ne viennent pas faire obstacle entre tes yeux et tes livres.

    Morphologiquement, tu es… relativement hors norme. Trop petite, trop maigre. Fluette. Honnêtement, comparer ton corps à une brindille qui menacerait de se briser à tout moment, ce ne serait qu’exagérer un petit peu. Tu n’as que la peau sur les os, comme on dit. Avec une couche de muscle aussi, mais pas très développée non plus. D’ailleurs, quand on te voit porter de lourdes charges, on se précipite pour t’aider. Tu sais que ça part d’une bonne intention mais tu ne peux pas t'empêcher de trouver cela un peu vexant. Tu t’estimes tout de même capable de porter une pile de manuels sans avoir besoin d’être systématiquement soulagée de la moitié de son poids…. Mais même si tu n'es pas très musclée et pas vraiment faite pour le sport en général, tu cours très vite. Pas longtemps mais vraiment très vite. Quand on n’a pas beaucoup de poids à soulever, ça aide. Le pire c’est que tu ne te prive de rien, niveau alimentation. Mais tu ne sais absolument pas où s’en va le gras qui devrait normalement se fixer dans ton organisme, surtout que tu ne bouges pas beaucoup, préférant rester assise avec un bon livre. Bref, tu trouves qu’un mètre cinquante en deuxième année, c’est vraiment très peu. Il y a longtemps que tu t'es habituée à devoir lever la tête pour regarder quelqu’un dans les yeux mais tout de même ! Quoi qu'il en soit, tu vis très bien comme ça et tu n’y peux absolument rien. Que tu te gaves de chocolat ou non, tu ne grossis pas et tu as de la chance parce que sinon, tu serais vraiment énorme.

    Sinon, tu as certaines particularités propres au rat-de-bibliothèque. Je veux dire que tu a une apparence qui laisse clairement deviner que tu préfères passer des journées enfermée, avec tes manuscrits préférés, étudiant avec bonheur des sujets que d'autres considèrent comme barbants et complexes et ne sortant de ton lieu d'étude que pour satisfaire tes besoin primaires comme manger, aller au petit coin etc... Tu es pâle, donc. Très pâle. Parce que le soleil n'a pas souvent l'occasion d'être en contact avec ta peau. Et comme de toute façon, tu n'as aucune forme d'attirance pour cet astre, cela ne te dérange pas. Ensuite il y a ta musculature peu développée, que j'ai déjà évoquée plus haut - bah pour tourner des pages, pas besoin d'une forme surhumaine – et sur laquelle je ne reviendrai pas. Puis, on peut noter tes yeux. Qu'ont-ils de particuliers ? On les sent fatigués d'avoir lu des milliards de petits caractères et fatigués lorsqu'ils contemplent la montagne de livres sur ton bureau. Ta vue se dégrade petit à petit, même si tu restes très jeune. C'est pourquoi tu portes des lunettes dès que tu te mets à travailler, tant pour corriger le léger flou qui s'installe doucement que pour t'épargner un mal de tête mémorable.

    Il ne me reste plus qu'à parler d'une seule chose : ton style vestimentaire. Ça ne va pas être très long tant il est simple. Tu ne cherches pas à te mettre en valeur, préférant rester discrète donc tu as adopté le style « madame tout le monde ». D'ailleurs tu trouves l'uniforme de Poudlard très pratique puisqu'il permet de se fondre dans la masse. Sinon, lorsque tu es chez toi, tu portes un simple pantalon – allant jusqu'au short quand il fait chaud – une chemise et un gilet. Rien de bien extraverti, donc. Même si parfois un petit grain de folie te pousse à revêtir une jupe, quelques accessoires ou bijoux.



Description psychologique:


    Tu es précoce, Kathleen. Si, si, je t’assure. Mais tu t’en doutais, n’est-ce pas ? Tu t’es sans doute déjà posé des questions. Et tu as sans doute trouvé la réponse, il y a bien longtemps. Peut-être même au moment où tu as découvert la définition de ce mot qui te qualifie si bien. Précoce… Tu sais que tu n’es pas comme les autres enfants. Tu te sens différente. Tu les trouves idiots. Tu sais pourtant que ce sont eux qui sont normaux…Tu es plus mature qu’eux, intellectuellement parlant. Tu comprends plus de choses que tu ne le devrais. Tu n’as pas besoin que l’on t’explique en long en large et en travers, de toutes les manières possibles, une idée ou un événement, pour les comprendre. Enfin, lorsqu’il s’agit de choses qui ne sont pas extrêmement complexes. Quoi qu’il en soit, tu possèdes indéniablement plus de connaissances que tes camarades de classe. Pour ce qui est des nouvelles notions, tu ne mets pas beaucoup de temps pour les assimiler. De plus, tu retiens tout. La moindre petite information. Enfin, c’est peut-être un peu exagéré. Quoi que, ce n’est pas sûr. Je te sais capable de réciter par cœur des poèmes ou des chansons en ne les ayant entendus que deux ou trois fois, par exemple. Tu possèdes une mémoire des plus impressionnantes. Une mémoire qui parait sans fond. Une mémoire que tu bourres d’informations à longueur de journée.

    Parce que la connaissance t’attire. Tu fouines partout, tu n’arrêtes pas de poser des questions, parfois sur des sujets qui dépassent totalement tes proches. Tout ça dans le but d’en savoir plus. Toujours plus. On n’en sait jamais assez, d’après toi. Ta curiosité devient presque effrayante parfois. Lorsque tu piques une crise parce que ta mère n’a pas de réponse à te donner, par exemple…  N’importe quelle connaissance sur la philosophie, la politique, les problèmes métaphysiques, les créatures magiques ou sur n’importe quoi d’autre est bonne à prendre. Tu te passionnes, Kat'. Là aussi, tu es parfois effrayante. Lorsque tu t’enfermes dans ta chambre pendant plusieurs jours, armée de tes encyclopédies et que ta passion pour un sujet se transforme petit à petit en obsession… Heureusement, cela ne dure pas. Tu n’as besoin de personne pour satisfaire ta soif de connaissance. Tu aimes apprendre seule. Tu vas à ton rythme. Un rythme impressionnant, soit dit en passant. C’est comme ça que tu as appris à lire. Par tes propres moyens et bien avant l’âge normal. Je ne sais absolument pas comment tu t’y es prise mais tu as réussi. Aujourd’hui tu lis énormément. Des livres complexes mais il t’arrive aussi de préférer les histoires d’aventure.

    Cependant, tu n’es pas intéressée que par les sciences ou ce genre de sujets. Tu éprouves aussi une attirance pour les domaines artistiques. La peinture, le dessin, la musique... L’Art. Tu aimes dessiner et tu avais cinq ans lorsque tu as appris à jouer du piano. Tu aimes pratiquer mais peut-être encore plus étudier. Les différents courants artistiques, les peintres, les œuvres célèbres et tout cela… Tu aimes aussi les jeux de logique, ceux qui amènent à réfléchir et à se torturer le cerveau. Parce que tu adores être en difficulté. Lorsqu’on met longtemps à découvrir une réponse, on est d’autant plus fier et heureux lorsqu’on la trouve ! Bref, la logique, le rationnel, c'est ton truc. Mais, Kathleen... Comment fais-tu pour résoudre des problèmes qui n'ont rien de logique, justement ? Comment fais-tu, lorsque tu dois régler un problème sentimental ou émotionnel ? Les mathématiques sont une chose que tu maîtrises puisqu'elles sont régies par des règles bien précises. L'amour, l'amitié, la compassion, ou autres sentiments, ce n'est pas ton fort. Tu les ressens mais tu ne les comprends pas toujours. De plus, que les gens puissent ressentir des émotions différentes dans les mêmes circonstances, cela ne t'arranges pas ! Résultat, tu n'es pas toujours très douées dans tes relations. Tu ne sais jamais vraiment comment réagir. Et tu ne peux tout simplement pas prendre une décision qui relève de ce domaine. Il faut avouer que cela te dépasse. Pourtant, tu ne peux pas t'empêcher de trouver cela extrêmement intéressant...

    Mais… Tu es une solitaire, Kathleen. Même si les rapports humains t’intéressent, pour toi, il s’agit plus d’un sujet d’étude passionnant qu'autre chose. Tu fuis les gens de ton âge ou plus jeune que toi car ils te mettent encore plus mal à l'aise que les autres. Eh oui, c'est en les côtoyant que tu vois à chaque seconde que tu es différente. Par contre, tu aimes discuter avec les adultes. Ils sont plus proches de toi et lorsque l'envie te prend, tu n'hésites pas à aller voir les professeurs à la fin des cours pour les questionner et profiter de leur savoir. Cependant, il arrive que ce soit pour raisons plus... Humaines. Quand tu en a assez de la solitude par exemple... Malgré cela, je ne pense pas me tromper en affirmant qu'effectivement, la plupart du temps, tu préfères être seule. Au moins on ne te considère pas comme une chose étrange. Dommage, tu es pourtant pleine d’humour ! Capable de manier l’ironie avec aisance ! Tu as cette qualité et tu en as conscience. Tu n’es pas contre un bon fou rire de temps en temps et tu t’en sers parfois, pour notre plus grand plaisir. Mais – oui, encore une contradiction – malgré ton attirance pour la solitude, tu es très altruiste. Tu aimes aider les autres. Non, c'est pire que ça : c'est un besoin. Même si tu ne connais absolument pas ladite personne, si elle a besoin d'aide, tu la lui apportera.... Une adulte dans le corps d’une adolescente. Voilà ce que tu es. Une adulte prisonnière d’une chair trop jeune pour elle. Ne prends pas cet air surpris. Je sais que tu fais semblant. Que tu fais semblant d’être normale. Que tu rejettes ce que tu es vraiment. Que tu veux être comme les autres...

« Quoi qu'on dise, ce n'est jamais facile, l'enfance. On s'illusionne quand on le décrit comme un paradis perdu. »
Hélène Rioux

    Dyssynchronie. Ton mal. Si être quelqu'un d'intellectuellement précoce a ses avantages, voici maintenant ce qui te pose problème. Tous ces « dysfonctionnements » ont chacun une appellation assez technique que je ne préfère pas évoquer, de peur d’alourdir ta description. Tout d'abord, je vais parler des difficultés que tu rencontres au niveau psychomoteur... Pour résumer, tu es horriblement maladroite... C'est comme si tes pensées étaient en décalage par rapport à tes gestes. Comme si tu pensais trop vite pour que tes mains puissent suivre le rythme. Car oui, même si tu ne t'en rends pas compte, tu vas toujours trop vite ! Cependant, ça ne veut pas dire que tu fais mal les choses ou que tu les fais à moitié. Bref, pour rester dans le même type de problèmes, on peut aussi noter tes difficultés à écrire ou à parler. Lorsque tu es armée d'une feuille et d'une plume, il est assez fréquent que tu oublies des mots ou que tu finisses par raturer des morceaux de phrases. Pour la même raison. Tu crois avoir déjà écrit un mot mais tes mains achèvent à peine le précédent. Tu oublies des lettres donc tu barres. Et c'est pareil lorsque tu prends la parole. Tu n'articules pas, tu manges la fin de tes phrases et surtout : tu parles trop vite. On te demande souvent de répéter, pour une de ces trois raisons. Tu fais des efforts pour parler plus lentement mais cela te déranges... Pour donner une image, c'est comme si nous, nous parlions en laissant de petits silences entre les mots et en articulant exagérément. C'est l'impression que tu as lorsque tu te forces à ralentir. Du fait, tu évites de prendre la parole. C'est plus simple pour tout le monde.

    J'ai déjà évoqué le fait que tu étais étonnamment mature pour ton âge et pourtant, ça n'est pas toujours le cas. C'est encore un des effets de la dyssynchronie. Ta maturité n'est pas toujours en concordance avec ton intelligence. Par exemple, tu as des peurs complètement irrationnelles pour quelqu'un comme toi. Quel génie a peur du noir ? Pourquoi te retrouver dans une pièce obscure te fait-il peur ? Comme les enfants, dès que tu en a la possibilité, tu laisses la lumière allumée pour dormir et tu as développé des sortes de manies pour évacuer ton anxiété... Avant de te coucher tu regardes dans les quatre coins de la chambre, sous le lit, dans les placards... Juste pour te rassurer. Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Autant dire que cela déroute ton entourage. Ils savent que tu es surdouée, ils savent que tu es normalement très mature... Alors pourquoi ? Ils ne te comprennent pas. Et à vrai dire, toi non plus tu ne te comprends pas vraiment. Tu sais juste que tu es ainsi et que certains aspects de ta personnalité provoquent l'incompréhension de tes proches...

    En fait, non... Tu n'as pas vraiment de personnalité. C'est triste à dire mais c'est comme ça. Et il y a plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, la sensation permanente de ne pas être dans la norme... Tu as peur du regard des autres, du regard qu'ils pourraient te lancer en contemplant ta différence et tu ne vas pas chercher à t'affirmer, plutôt à caler ta personnalité sur celle de tes interlocuteurs. Même si tu as déjà des avis bien arrêtés sur certains sujets, tu ne vas pas vraiment chercher à les défendre ou à exposer un point de vue qui diverge de celui de la personne à laquelle tu parles, sauf exception. Donc, tu adaptes plus ou moins ta façon d'être en fonction des personnes. Cela devrait faire de toi l'amie idéale, non ? Pourtant, tu n'arrives pas à t'intégrer dans les groupes. Parce que les gens te considèrent comme « étrange ». Tantôt ton génie les fascine et provoque presque de l'admiration, tantôt ils te rejettent parce que tu es différente d'eux. Et tout cela a fait « obstacle » à la construction de ta personnalité. C'est ton statut d'enfant précoce qui te caractérise. J'ai évoqué ton intelligence, ton amour pour le savoir, ta solitude, tes troubles liés à ta dyssynchronie et tout cela a pour origine une seule et même chose : ta précocité. Tu n'as rien de plus... Rien...

Histoire:

    Tu es née à Londres, au beau milieu des vacances d'été. Ta naissance fut accueillie comme une bénédiction par tes parents qui avaient dû supporter pas moins de trois fausses couches. Ta mère en avait été particulièrement affectée et avait été d'autant plus heureuse de te tenir dans ses bras. Peintre réputée chez les sorciers, Alicia a toujours été une femme douce et généreuse bien qu'étant affreusement naïve et ayant une santé fragile. Ton père, Matthew, travaille depuis près de 20 ans comme guérisseur spécialisé dans le service des virus et microbes magique à Ste Mangouste. Ce n'est pas un guérisseur renommé mais chacun s'accorde à dire qu'il fait bien son travail. C'est un homme très intelligent mais plutôt transparent. Ils vivent tous les deux dans une petite maison Londonienne, non loin de l'hôpital où travaille Matthew. Comme j'ai pu le laisser deviner, ce sont tous les deux des sorciers. Et pour certains il est important de préciser : sorciers de sang-mêlé. Ta mère est née de parents moldus. D'ailleurs, il t'arrive de les voir lors des repas de famille et il faut dire que tu les apprécies, malgré le fait qu'ils sont issus d'un univers totalement différent du tien. Ton père a aussi des moldus dans sa lignée mais ils remontent à plusieurs générations, tu ne les connais donc pas.

    Ton appartenance au monde la magie a évidement beaucoup influencé ton enfance et tes habitudes. Contrairement aux moldus, tu as vécu au milieu de meubles, d'assiettes et de couverts qui se lavent tous seuls, de photos et de peintures pourvues de voix et presque de vie et qu'un tas d'autres objets magiques. Tes parents s'étaient arrangés pour qu'aucun moldu ne découvre cela, naturellement, et t'avaient très vite fait comprendre que cela devait rester secret. D'ailleurs, ils n'avaient pas eu de mal avec ce dernier point : tu n'avais pas mis longtemps à révéler tes incroyables capacités. Le signe qui ne trompait pas arriva un peu après tes 3 ans lorsque tes parents te découvrirent en train de lire - avec difficulté il fallait l'avouer - dans leur chambre. Lire ? Sans avoir jamais appris ? Bref, Alicia et Matthew firent le nécessaire pour que tu t'épanouisses même s'ils ne te comprenaient pas toujours et même si parfois ils avaient l'impression de ne pas agir comme il le fallait avec toi. Pourtant, tu fis parti de ces enfants qui ne manquèrent de rien. Ta mère te donnait elle-même tes cours, elle t'apprit tout ce que les sorciers devaient déjà savoir en arrivant à Poudlard, voire un peu plus. Entre deux commandes de tableaux, elle parvenait toujours à t'accorder suffisamment de temps, même si elle était un peu débordée et parfois ahurie devant la vitesse à laquelle tu apprenais. Cependant, malgré le fait qu'elle n'avait rien à dire au sujet de tes capacités mentales, elle s'inquiétait. A 9 ans, tu n'avais toujours montré aucun signe de tes pouvoirs. D'habitude, les enfants sorciers découvraient leur don beaucoup plus tôt. Par un léger coup de vent créé magiquement ou par la destruction à distance de quelques vases un jour de colère. Mais toi, rien. Et ton entrée à Poudlard qui devait se faire dans un peu moins de deux ans ! Alicia était du genre à imaginer le pire et à dramatiser à la moindre petite contrariété, aussi elle commença à paniquer, pensant que tu ne serais jamais une sorcière et qu'il faudrait te plonger brutalement dans le monde des moldus, celui que tu connaissais à peu près mais dans lequel tu n'avais pas grandi... Bien sûr, toutes ces craintes étaient inutiles puisque tes pouvoirs se manifestèrent quelques mois plus tard. Il fallait juste te laisser du temps...

    Tes parents t'inscrivirent immédiatement à la fameuse école de sorcellerie Poudlard et le jour de tes onze ans, tu reçus la fameuse lettre du directeur. Cette fameuse lettre qui en plus de confirmer ton acceptation au sein de l'école, listait tout un tas de fournitures qu'il fallait que tu achètes pour tes études. Tu pris donc le réseau de cheminées pour atterrir au chemin de traverse, accompagnée de ta mère, comme tu le faisais si souvent pour aller voir des amis ou faire quelques courses. La première chose que tu désirais acheter te tenais particulièrement à cœur. Ta baguette. Enfin ! Cela faisait un bout de temps que tu en rêvais. Tu te souviendras toujours de ces quelques minutes, aussi courtes qu'intenses, passées chez Ollivanders. Bref, l'émotion passée, tu réalisas qu'il te restait une bonne tonne de manuels à acheter, ainsi qu'une robe, un chaudron, le reste de ton matériel et tu finis ton après-midi en choisissant ton animal. Un chat. C'est doux, c'est câlin, c'est adorable, tu ne le savais pas encore mais il allait meubler tes grands moments de solitude, une fois arrivée au château. En réalité, tu avais plutôt choisis cet animal parce que celui ci te fascinait. C'était un de tes sujets d'étude du moment... C'est ainsi que tu pris quelques semaines plus tard le Poudlard Express, accompagnée d'Ambre. Ambre c'est le chat... Parce que voilà, elle a les yeux couleur ambre et tu n'as pas vraiment cherché à faire dans l'originalité... Arrivée à destination, tu fus assignée à la maison Poufsouffle, t'émerveillant au passage devant le magnifique château.

    Contre toute attente, la première année fut plutôt difficile pour toi. Pour une simple et bonne raison : si tu possèdes un véritable potentiel magique, tu as un mal énorme à t'en servir. Le moindre sortilège un peu complexe te met à l'épreuve et tu dois t'armer de patience et d'un acharnement total pour le maîtriser. Chaque fois que tu dois passer de la théorie à la pratique, tu sais que tu auras beaucoup de travail. En revanche, pour ce qui est de la première étape - la théorie - tu n'as aucune difficulté particulière et tu n'as eu aucun mal pour briller aux yeux des professeurs...Et des élèves... Pour le meilleur et pour le pire, je ne reviendrai pas sur tes problèmes d'intégration. Par contre il existe d'autres matières pour lesquelles tu es plutôt douée à savoir les potions et la botanique entre autres... Pour résumer, ce fut une année assez difficile pour toi, tant sur le plan social que sur certains aspects du plan scolaire. Cependant, tu commences à trouver ton rythme et qui sait ce qui se passera l'année prochaine. Advienne que pourra...


Vous

  • Âge: 15 ans
  • Localisation : Nord.
  • Comment avez-vous connu ce forum?: Top-sites !
  • Quelque chose à ajouter?: Soyez indulgents, j'ai choisi un personnage un peu difficile à jouer. J'aime les challenges xD



Dernière édition par Kathleen Derington le Dim 12 Aoû - 12:41, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Garnay
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 21/07/2011
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Ven 13 Juil - 9:47

Bienvenue sur le fofo ^^
Je dois avouer que je suis impressionnée par ta description psycho Very Happy
Je m'occuper entièrement de ta fiche quand elle sera terminée... Envoies-moi un message soit à la suite de ta fiche soit par MP je corrigerais tout sans exception ;D
Bon courage pour la suite de ta fiche

_________________



Couleur: #FF00FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Derington
Deuxième Année
Deuxième Année
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Ven 13 Juil - 9:49

Merci beaucoup =D Je dois avouer que j'ai bien galéré et que je me suis mangé une bonne heure de recherche sur les enfants précoces pour avoir ce résultat donc je suis contente que ça plaise ^^

Je m'attaque de suite au reste de ma fiche, je préviendrai lorsqu'elle sera terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Derington
Deuxième Année
Deuxième Année
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Mar 24 Juil - 16:06

Désolée pour le double post mais je ne peux pas encore écrire dans les autres parties et il faut que je vous signale que je serais absente pendant 2 semaines à compter de mercredi. Normalement, ça aurait dû être plus tard mais on a décalé nos vacances pour pouvoir revoir un ami donc ça me prend un peu au dépourvu et je ne peux prévenir que maintenant ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Garnay
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 21/07/2011
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Mar 24 Juil - 16:35

pas de soucis ^^ La prochaine fois pense que tu peux dire ce genre de choses dans ta partie de profil ^^ Je corrigerais ta fiche en ton absence

_________________



Couleur: #FF00FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Garnay
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 21/07/2011
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Dim 29 Juil - 11:14

Bon allez je me lance dans la correction de ta fiche ...

Présentation globale: Parfait

Description physique:
- Première chose que je remarque aussitôt, l'utilisation de la deuxième personne ce qui est relativement rare... Wink
- Autrement rien à dire, une description détaillée et particulièrement réaliste

Description psychologique: (la plus longue que j'ai jamais vu...)
- Ton personnage a une personnalité plus que complexe, c'est une vraie énigme... Mais très bien expliquée en tout cas... J'aime beaucoup...

Histoire:
- Tes parents sont tous les deux sorciers et tu indiques que tu es une sang mêlé mais aucune explication ne confirme que tu en es bien une. (ex: des ancêtres moldus)
- Autrement l'histoire est bien -manquerais peut-être des précisions sur ta baguette- mais comme c'est facultatif je ne t'oblige en rien.

En conclusion:
C'est une très belle fiche de présentation, un peu longue à lire, mais parfaitement construite donc finalement ça passe bien... Ajoute peut-être un petit détails sur tes ancêtres moldus et je t'accepte sans problèmes.

_________________



Couleur: #FF00FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Derington
Deuxième Année
Deuxième Année
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Dim 12 Aoû - 10:30

Je suis de retour ^^

Désolée pour la longueur de la description mentale, j'avais d'abord écrit un truc plus court mais en la faisant lire à un proche j'ai bien vu qu'il avait du mal à cerner mon personnage et que c'était un peu confus donc j'ai dû rajouter des précisions et j'ai eu du mal à m'arrêter. J'avais conscience que ça allait un peu embêter les admins, en tout cas, merci pour ta patience xD

Je rajouterai les précisions manquantes dans la journée ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Garnay
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 21/07/2011
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Dim 12 Aoû - 10:50

oki tu me remets un ptit message lorsque c'est bon Smile

_________________



Couleur: #FF00FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Derington
Deuxième Année
Deuxième Année
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Dim 12 Aoû - 12:43

Voilà, c'est la fin du premier paragraphe ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léa Garnay
Quatrième Année
Quatrième Année
avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 21/07/2011
Localisation : Quelque part...

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Dim 12 Aoû - 13:19

Impeccable je te valide de suite Very Happy

_________________



Couleur: #FF00FF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen Derington
Deuxième Année
Deuxième Année
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 28/06/2012

MessageSujet: Re: Kathleen Derington    Dim 12 Aoû - 15:19

Merci beaucoup =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kathleen Derington    

Revenir en haut Aller en bas
 
Kathleen Derington
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De surprise en surprise [Kathleen]
» Tiens moi la main, que je ne glisse pas loin de toi..[PV Kathleen H. O'Hare]
» Myrtle McGrow
» license
» Une Arrivée fort attendue ~ une demande particulière.[Viktor. Kathleen. Aelalia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques perdues de Poudlard :: Pour commencer l'aventure... :: 
~~Présentation~~
 :: Personnages validés
-
Sauter vers: